Bienvenue sur


CCA Mantes: Compte-rendu de la séance précédente

Search on This Topic:   
[ Go to Home | Select a New Topic ]

Mardi 2 Février 2010
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 03 février 2010 à 17:12:35 CET
(695 reads)


   C'était une projection Super 8  au Centre Culturel avec les films suivants:

Les 4 Saisons à Mantes, film de 1971 avec diverses manifestations en ville.
Sénégal An 10, film de 1970 avec les fêtes du 10e anniversaire de l'indépendance.
A la Mémoire de Monsieur Valdemar, scénario Club de 1973 d'après une nouvelle d'Edgar Poe.
Safari en Yvelines, film de 1972 sur Thoiry et son parc animalier.
Des tâches sur la Couronne, film de 1973, quelques années avant la disparition du Négus.

   Tous ces films sont passés avec une qualité sonore-image satisfaisante et sans aucune anicroche malgré leur âge.

Prochaine séance en Mars

(Suite... | 7 commentaires | Score: 0)

Mardi 5 Janvier 2010
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 07 janvier 2010 à 16:17:57 CET
(1406 reads)


Une projection 16 mm Xénon a été réalisée de 14 à 16 h 30 et on a pu revoir plusieurs films:


.Sacré Charlemagne
.Sur les traces de Saint-Hubert
.Au pied de l'archange
.Maclou
.Berlin Capitale
.Amen

Le projecteur n'a pas souffert de sa longue inutilisation.Tous les films,en excellent état, sont passés sans problème.La qualité d'images, leur bonne tenue dans le temps, n'incite pas à la projection de leurs copies vidéo. Ni à en faire d'autres: rien ne vaut les originaux ou leurs copies 16.

Prochaine projection en Janvier au CAC

(Suite... | 169 commentaires | Score: 0)

Séance du 20 Janvier 2009
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 02 décembre 2008 à 17:26:59 CET
(1839 reads)


Elle a eu  lieu à 14 h 00 le mardi 20 Janvier dans notre salle du sous-sol au
CAC Georges Brassens, 18, rue de Gassicourt.


                                                                   Au programme



Vers Santiago de Maurice Boury: le 4e volet du chemin de Compostelle de Saint-Jean-Pied-de-Port à Burgos.
L'attention reste soutenue dans cette version longue d'une heure et les spectateurs n'ont pas vu le temps passer.
Une belle réalisation qui mérite plus ample diffusion.
Le passage par Pampelune, venant de Roncevaux, nous vaut de belles vues du cloître et de la cathédrale.
Bien sur, on ne passe pas par Estella qui serait un détour; il reste tant de trésors  architecturaux des multiples églises romanes disséminées à travers la campagne espagnole et  jusqu'à Burgos!
Nous attendons avec plaisir la 5e étape.

L'Autre Chine de Robert Tassinari
Film dans le cru habituel de l'auteur: c'est intéressant, propre et limpide, le commentaire est excellent, bref une projection comme on les aime.

Cacher la Beauté de Michèle & Jean-Luc Jarousseau du club de Nantes.
Il semble facile de filmer en Iran; on y rencontre des gens qui parlent un excellent français. Les avis sur le voile qui cache la beauté semblent sincères. Certains parmi nous n'ont pas été convaincus.

Les Pipelettes de Joël Sentenac.
Une bonne exégèse du Chasseur Français, une bonne leçon de conversion Euros-Françs.
Et un excellent professeur, la dame au chasse-mouche.
Sans compter l'hécatombe de ces insectes.
Même si les anciens françs l'ont fait sortir de ses gonds !
Un film d'humour qui termine agréablement une projection de plus de 2 heures.

La dernière production CCAM "24 Heures à Las Vegas" sera programmée en Février 2009.



(Suite... | 441 commentaires | Score: 0)

Séance du 15 Avril 2008
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 26 avril 2008 à 20:55:57 CEST
(5766 reads)


9 films y ont été programmés:
  • Pélérinages en Ethiopie de Josette Bardy,CIVanves.
    Ce film tourné en Janvier 2006 relate les festivités de l'Epiphanie à La Libella.Les cérémonies en sont d'emblée menacées après les violences subies par 2 prêtres.Le boycott d'abord envisagé, n'ayant pas eu lieu, les pélerins et les prêtres se rendent à pied vers les églises souterraines, ceci au milieu des tambours, ombrelles, tiares, brocarts et tabots enfouis dans des velours précieux.
    L'Abyssinie présente la plus importante communauté chrétienne copte depuis le 4e siècle, depuis que Menelik a dérobé l'arche d'alliance pour l'enfermer dans un coffre recouvert d'or, le tabot dont les multiples copies permettent à tous de les approcher.
    La procession des prêtres titube comme le Christ, les tambours évoquent les coups de fouet.
    Et 60000 pélerins arrivent à l'église Saint-Georges pour y prier 2 jours durant.
    Tandis que des manifestations éclatent et sont réprimées à Addis Abeba.
  • Ethnies de la Vallée de l'Omo de Josette Bardy,CIVanves
    Une échappée dans un autre monde, celui de la vallée de l'Omo au sud de l'Ethiopie et de ces tribus peu connues comme les Mursi découverts en 1970. Grâce au bakchich, la caméra est plus ou moins acceptée au milieu des marchés, des parures peintes, des colliers et de la chaleur. On visite successivement les Ari, les Banna, les Tsemay, les Dassanech.Certaines femmes ont la lèvre inférieure agrémentée d'un labret et la kalachnikoff sur l'épaule.Les Karo aux visages peints élèvent des bovins, source de revenus, de boissons sanglantes mais riches en proteines ou de conflits avec les voisins.Scénes traditionelles de pilage de mil ou de sorgho. Les Hamer puisent l'eau dans le sol ou vont la chercher dans des bidons à une heure de marche dans la savane. Des dos scarifiés sont aussi appréciés des futurs époux que les lèvres au labret. Les Arboré se livrent à des séances de coiffure, travaillent le sol avec une houe rudimentaire à 2 dents, Certains cultivent le coton, ce qui permet de remplacer les jupes en peau d'animaux. Quant à la bière, elle est à base de banane fermentée. Enfin les Dorze réglent quelques conflits à la baguette.
    Des images magnifiques comme dans le film précédent.
    Un document bien moins connu que celui du Timkat, sans doute moins accessible.
  • Les oursons de Charles Costa, Prix du Président de la République Bourges 2007.
    La mère débordée, abandonnée avec son jeune nouveau-né. On s'attend à l'infanticide, on n'est donc pas surpris du dernier plan même si on aurait  préféré le seul visage de l'assistante-maternelle épouvantée, plutôt que les jambes de la poupée.
  • Le couloir de Marie Boivent et Cécile Guieu, Prix du CNC Bourges 2007.
    Une façon de régler le capharnaüm de façon rationnelle. On ne retrouve pas le téléphone qui sonne. Mais quand tout est rationalisé, ce n'est pas non plus facile: comme pour les clés de voiture.
    Sont-elles classés à clé, à trousseau, à petite taille ou à couleur ? Classement qui accompagne les actrices dans la rue !
  • Le temps n'attend pas de Christophe Déat, Prix de la Région Centre Bourges 2007.
    La distribution du quotidien "La Montagne" en hiver aux environs de Clermont-Ferrand. Un excellent reportage, difficile, dans la neige, le verglas, la nuit. Et des paysages que l'on ne reconnait pas lorsqu'on ne les a vus qu'en été.
  • L'emmerdeur de Claude Marcellin, Prix de la FFCV Bourges 2007.
    Le cinéaste amateur qui mobilise sa famille pour sa plus grande gloire. Jusqu'à torturer ses petits enfants qui ne regarderont sans doute jamais ses images. Mais ainsi va le cinéma.
  • Formulaire de Mali Arun, Cassandre Munch et Mélanie Gonthier, Prix de la Jeuness et Sports, - de 26 ans Bourges 2007.
    Un pamphlet sur l'administration. La recherche d'un formulaire en divers bureaux, en divers étages auprès de préposés plus ou moins démotivés.
  • Dédicace de Loïc Nikoloff, Prix de l'Intérprétation masculine Bourges 2007 à Wulfran Dufay.
    Une lettre vidéo suite à une rupture, pour montrer que tout va quand même au mieux jusqu'à l'annonce téléphonique que son ex est partie avec son meilleur ami ! Bien classique stuation. Le remplacement semble déjà en vue avec Isabelle !
    Un prix d'interprétation masculine néanmoins mérité.
  • Dialogue de Jocelyne & Michel Portat, Prix du Film minute Bourges 2007.
    Il vaut mieux avoir plusieurs télé dans un couple, plutôt que de communiquer par écrit. Car il est difficile de concilier le football et le théâtre, peut-être à la mi-temps ?


(Suite... | 1075 commentaires | Score: 0)

Mardi 20 Novembre 2007
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 20 novembre 2007 à 19:19:02 CET
(2720 reads)


Nous avons vu:
  • Les Suce-Pierres de Paul Bissey, Cinéma Vivant Vidéo Tarbes.
    La pêche à la lamproie dans la Dordogne, un peu en amont de Libourne. On apprend tout sur ce type de poisson, même si les explications des pêcheurs ne sont pas toujours parfaitement audibles. Les préparatifs culinaires font couleur locale. Souhaitons que les lamproies ne soient pas trop prélevées pour qu'il en reste à l'avenir.
  • Allons-y gaiement de René Figari, Royan Vidéo Caméra Club
    Tous les moyens de déplacement, en tous lieux, sur terre, sur l'eau, à vélo et à pied, avec et sans moteur, il y en a pour tous les goûts: c'est frais et agréable et le public a apprécié.
  • L'émotion esthétique de Bernard Granier, Albi.
    Un jeu d'images bien soutenu par un commentaire philosophique: On écoute religieusement même si on se perd un peu dans la multiplicité des sujets abordés.
  • L'ourse de Joël Sentenac si le DVD avait été d'accord !
  • L'äme seule de Jean-Sébastien Leroux, Cédric Berthier et Maximilien Royo, Prix spécial du jury à Bourges 2006 et sélectioné pour l'UNICA. Une animation en pâte à modeler, la solitude vaincue par le dessin qui prend vie et qui amène au 2e personnage, la femme attendue.
  • Rabbits Killer de Joël Sentenac, Prix du Président du Jury.
    Un batifolage de jeu animalier entre deux chiots, une tortue et des lapins qui fraternisent de façon comique puisque les spectateurs approuvent.: c'est le contrepoint image-commentaire qui emporte l'adhésion.
  • Les discours de la Méthode d'Emmanuel Blanchard, Prix du scénario à Bourges 2006.
    Deux amis initient un  3e à la drague: les paris sont au programme, mais comme l'arroseur arrosé, ils en seront pour leur frais. Un essai difficile de retenir l'attention pendant ces trois sketches et de faire rire, ce qui reste en soi louable.
  • Minoucosmos, vidéo de 9' d'Alain Boyer, 8e région, Prix de la Meilleure Image à Bourges 2006.
    Un chat en mal de sommeil, des insectes en activité dans le jardin accompagné d'une bande sonore explosive et déphasée: les papillons sur fond d'hélico, les repas dans le jardin dans un bruit de restaurant,... et ainsi de suite pour tous les autres. Et de superbes gros plans dans une photographie bien léchée.
  • Peu de chose , vidéo de 20' d'Emmanuel Guy, prix du Forum à Bourges 2006, sélectionné pour l'UNICA.
    Une double histoire,celle de Marc et Caroline qui n'ont pas encore d'enfant et qui craignent de finir leur vie ainsi, celle de Marc qui va juqu'au bout de ses idées et qui n'hésite pas à saborder une soirée chez lui pour s'opposer à des insinuations antisémites. Il soigne sa blessure dans le métro où il s'est réfugié avant de tomber sur une survivante de la déportation qui lui cite Paulhan pour cautionner le combat des résistants.Il y en a qui disent: "ils sont morts pour peu de chose". Ce devoir de mémoire lui permet de régler son échec familial, même s'il l'entraine à la rupture. La crédibilité de ce scénario noir et blanc de 2004 reste totale de par un excellent jeu d'acteurs.



(Suite... | 3274 octets de plus | 659 commentaires | Score: 0)

Mardi 6 Novembre 2007
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 09 novembre 2007 à 19:51:43 CET
(3066 reads)


Nous avons vu:
  • Brèves de Corail d'Allain Ripeau du Caméra Club Rochelais.
    Vue d'une île paradisiaque avant de se retrouver sous l'eau ! Des poissons émettent quelques propos humoristiques dans des eaux plus tempérées; c'est bref comme les nouvelles dont on parle.
  • Frédéric Jaunault, 5' de Joël Sentenac de l'ACAP Pau.
    Il s'agit d'un sculpteur de végétaux qui nous fait part de sa passion, pleine de délicatesse. A Rungis, il va choisir de beaux légumes pour leur offrir une autre destinée que la marmite. Son envie de rêve et de beauté va du navet au fenouil ou au potiron de 50 k. La sculpture est suivie d'une peinture légère qui laisse paraître les nervures de l'objet. Il termine par un montage avec divers végétaux parfois récupérés pour avoir au final une rose fermée, deux roses ouvertes, une tulipe, un zinnia, un arum et une fleur de figuier de barbarie. Frédéric Jaunault est un artiste, sa découverte est une surprise.
  • 9 mm 5 de Guy Breton, 7' 42  du Caméra Club Rochelais.
    Le texte s'inspire des "Diablogues" de Roland Dubillard. Le film est un classique avec projecteur anti-diluvien, à manivelle bien sûr; quelques  séquences N et B se veulent typiques du cinéma amateur, à savoir images sombres, bougées, sujet hors cadre et rayures innombrables quand ce n'est pas le plan noir. Les 2 vétérans font ce qu'ils peuvent pour terminer une intrigue peu originale.
  • Votez Pachakutik, reportage de 12' de Claude Marcellin, CC Annecy.
    On se retrouve en Equateur, ce que le titre ne laissait pas prévoir.
    Ce pays représente la moitié de la France en superficie. Au delà de ses villes, Quito, Guayaquil, de ses volcans, on est d'emblée dans l'élément humain et son folklore. Il s'agit des élections qui vont se dérouler 3 jours. plus tard.  Car ce pays a restauré la démocratie depuis 1979. Le vote est y obligatoire et 45 $ viendront pénaliser  les abstentionnistes, ce qui là-bas représente près d'un mois de salaire. Le parti Pachakutik a été créé en 2002 et aura quelques députés élus. On assiste à des défilés colorés et bon enfant. La culture des bananes et les activités artisanales occupent par ailleurs les habitants: tissage, peinture naive et céramique sont exposés dans les rues.
    Ce reportage est soutenu par de remarquables images et un commentaire à leur hauteur: pour tout dire, un film et un auteur, d'ailleurs bien connu.
  • Bleu et Or, reportage de 19' de Joannès Pierre et Jacqueline Guilhem, Cinéal Lyon.
    Un peu d' hermétisme dans le titre qui cache la restauration du baldaquin baroque de l'église Saint-Bruno des Chartreux, ce qui apparait dès les premières images. Toute une équipe s'active sur les échafaudages entre le 17 Janvier la fin Février avec les diverses phases débutant par le lessivage de poussières centenaires. Les couches picturales du 19e sont traitées au chlorure de méthyle avant grattage millimètre par millimètre. Les peintures sont adaptées à la teinte de celles qui ont été conservées, les applications de feuille d'or sont suivies de patinage. Bref, un travail de bénédictin, ce qui est un comble dans une église de Chartreux. Au final, on voit le semis de fleurs et de branchages sur fond bleu. Un beau film d'artisanat et encore plus pour ceux qui aiment le baroque.
  • L'art et la matière, reportage de 11'  de Claude Reverdeau, Clermont-Ferrand.
    Ce film a été tourné en Janvier 2006 à Châtel-Guyon dans l'atelier du peintre Jean-Pierre Dissard qui nous confie ses impressions et ses désirs, son parcours d'artiste entre le feu, l'eau et l'air, et sa quête mystique. Son élocution témoigne de ses difficultés personnelles et ceci nous le rend plus pathétique. Ses dernières peintures sont noires comme cette flamme, ce Christ  en croix et ce tunnel qui tend vers l'aboutissement de la vie. La voix off de Cl.Reverdeau est tout à fait adaptée au sujet.
 

(Suite... | 708 commentaires | Score: 0)

Mardi 2 Octobre 2007
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 06 octobre 2007 à 18:40:54 CEST
(1987 reads)


A la suite de notre Assemblée Générale, nous avons vu:
  • Le Casque de Philippe Williamson, Union Régionale du Nord.
    Une présentation originale d'une croisière sur le Nil sur les traces d'Hercule Poirot.
  • Bimberlot, Berlingots et autres balivernes de Bertin Sterckman et Anthony Vienne. Au Château du Quesnoy en 1386, Guillaume d'Ostrevent, futur Guillaume IV qui a épousé à Cambrai Marguerite, fille de Philippe III le Hardi, duc de Bourgogne reçoit les invités à son mariage. La reconstitution historique bénéficie donc d'un cadre approprié; elle est soutenue par les acteurs d'une troupe théatrale voisine, bien costumés et agréablement filmés. Depuis 1904 et Jules Dufour-Blanchard, on retrouve une partie de cette légende dans le géant Pierrot Bimberlot et sa tunique blanche qui anime les festivités nordiques à l'heure actuelle.
  • La Danse des Soufflets de Bertin Sterckman, UR Nord. Depuis 1950, la tradition est reprise chaque 1er lundi d'Août: les Buffayets dansent à Ceilhes, village du Nord de l'Hérault. L'origine de cette fête , sans remonter à l'époque gallo-romaine, est assez ancienne: peut-être faut-il chercher dans ce déguisement, un rite de purification d'autant que les soufflets sont emplis de farine. Les hommes sont en vêtement blancs, genre chemise de nuit  féminine, et portent la plupart, un bonnet blanc ou une charlotte.. Ils sont accompagnés des trompettes de la fanfare voisine de Bousquet d'Orb.; les pompiers participent aussi de même que les jeunes qui partagent la pomme. A travers les rues,autour d'un feu ou d'une fontaine, c'est une joyeuse farandole exubérante: gare à ceux qui se retrouvent devant les soufflets: ils sont purifiés eux aussi. Cette fête des Buffatières symbolise la convivialité et la joie de vivre: elle est remarquablement filmée et sonorisée par l'auteur aidé de son épouse.
  • Lalibela la Sainte de Robert Lévénez, CCAM. Un gros travail soutenu par un commentaire documenté sans être didactique. On est sur les hauts plateaux d'Ethiopie vers 2800 mètres, autour et au sein des églises en tuf rose sous leurs miniatures et leur croix grecque. On apprend que la 1ère bible fût écrite en guêze. Et ce qu'est le tef, céréale locale.Et beaucoup d'autres choses. Dommage que ce film ne puisse être diffusé comme il le mérite.
  • Sur le Chemin, suite n° 1  de Maurice Boury, ASCAP Poissy. Déja analyséé un peu plus bas lors d'une précédente projection


(Suite... | 421 commentaires | Score: 0)

Mardi 18 Septembre 2007
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 25 septembre 2007 à 17:35:09 CEST
(2806 reads)


Après COLEGRAM revu à la demande générale, nous avons projeté:
  • Des Chiffres er des Lettres, vidéo de F.et D.Payard, J.Y.Bidault Orléans.
    Trois actes humoristiques dans une parodie agrémentée d'une séquence bien enlevée sur les qualités de la Lada.
  • Comment naissent les cloches, vidéo club de Saint-Lo.
    C'est intéressant bien qu'on se perde un peu dans les diverses étapes de cette naissance complexe, malgré les artisans réalisant un travail difficile et méticuleux.
  • L'Hélico, vidéo d'Anthony Dupuis, région Nord.
    Un minute d'humour: avec une bonne vue pour distinguer s'il s'agit d'un ou d'une hélicoptère, surtout si on est affligé d'une diplopie impressionnante.


(Suite... | 673 commentaires | Score: 0)

Mardis 15 Mai et 5 Juin 2007
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 22 mai 2007 à 21:05:58 CEST
(3089 reads)


Lors de ces 2 soirées, nous avons pu bénéficier de près de 3 heures de projection sur:
le chemin de Saint-Jacques de Compostelle
  • Sur le chemin, vidéo de 52 minutes de Maurice Boury.
    Du Puy-en-Velay à Conques, ce n'est que la première étape du peuple en marche depuis le Moyen-Age sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. 4 routes dont la principale, la voie Podiensis, qui part du Puy. De nombreuses rencontres  et des interviews comme celui de Stéphane, le jeune allemand qui a déjà fait 900 km en 53 jours avec son chien. Le GR 65 passe alors à 1030 mètres, avant Saint-Roch de Monbonnet. Puis Saint-Privas d'Allier, Rochelude dans le Gévaudan, avec un vent furieux et glacial qui ne gêne pas Xavier le suisse. Monistrol d'Allier, la chapelle de la Madeleine, Montaur et le fabricant de bâtons qui n'en vend pas beaucoup car les pélerins sont déjà équipés. Saugues-en-Marjeride, le village de la Clauze, le domaine du Sauvage à 1300 mètres. A la ferme du Barry, on prépare l'Alligou. Dans les paysages dépouillés d'Aubrac, on évoque la Tomme du Cantal qui va disparaître à cause de l'Europe. Après la cascade du Déroc, on rencontre le maréchal-ferrant itinérant, le jeune joueur de guitare qui dort dans son hamac, celui qui retrouve Jean pour lui transmettre une lettre, celui qui a 82 ans et 6 mois . Et l'atmosphère conviviale des gîtes d'étape et des bons petits plats récupérateurs. Saint-Chély d'Aubrac, le gîte del Roumiou, Saint-Côme d'Olt, les pélerins de Fontainebleau qui pique-niquent. Estaing, et Sainte-Foy-de-Conques, un temps fort chez ces prémontrés qui appliquent le règle de Saint-Augustin avant que frère Jean-Daniel nous régale d'un morceau d'orgue illustré par de superbes images nocturnes de la cathédrale. La rosée et le brouillard s'invitent après les paysages inoubliables au sein d'une faune et d'une flore intactes dans cette marche qui est aussi intérieure. Le plus beau des pélérinages étant celui qui nous attend.
    Ce film peut être vu en version courte sur ce lien:
    http://cjmker.free.fr/realites/sur-le-chemin_avec-controle.htm

  • Quand sifflait le Rive Bleu Express, vidéo de 15' de Bernard Francke.
    Un train de plaisir, un des plus beaux trains touristiques d'Europe qui cheminait sur la rive sud du Léman jusqu'aux années 1998 et qui a été sacrifié sur l'autel de la rentabilité malgré le patrimoine que représente ce véritable musée vivant et le dévouement des associations qui essaient de maintenir la ligne.
    En 1994, il allait de Bouveret-en-Valais à Saint-Gingolf en Suisse jusqu'à Evian. Les problèmes financiers résolus du côté suisse ne l'ont pas été du côté français et l'entretien de la ligne n'a pu s'effectuer malgré les 40000 touristes qui l'ont fréquenté en 6 ans. Si bien qu'en Septembre 1998 après diverses péripéties et un sursis provoqué par la diffusion de ce film, la fermeture de la voie française a entraîné l'arrêt total de ce patrimoine historique et ferroviaire. 12 ans d'exploitation avant le De Profondis final.
    Il reste un film attachant, aux images bien léchées et au commentaire sobre malgré le problème qu'il pose sans pouvoir le résoudre.

  • Paris Nord dans le match, vidéo de Bernard Francke.
    C'est la finale de la Coupe du Monde entre la France et le Brésil au Stade de France, c'est aussi une épreuve pour les cheminots de Paris-Nord qui doivent convoyer dans les 2 sens un flot de spectateurs dans un temps très court.
    On assiste avec intérêt aux problèmes ferroviaires et aux diverses opérations pour les résoudre. Le tout agrémenté d'images d'archives que l'on revoit avec plaisir d'autant que c'était une victoire française, tant sportive que pour la SNCF qui s'est brillament tirée d'une situation exceptionnelle. Les événements ultérieurs au Grand Stade ont sans doute entrainé la répétition de la prouesse technique, qui n'était donc qu'une répétition.
    Un film intéressant même pour ceux qui n'aiment pas le foot et ceux qui sont étrangers au rail.
    Dommage que les images picorées ça et là empêchent une diffusion méritée.

  • Poussières de rue, vidéo de 27' de Michel Pouillot, AVM Vaucresson.
    La gare de Bagkok: on reste donc dans le sujet de la soirée. Et ses nuées d'enfants avec tous les problèmes que ça entraîne, notamment avec la drogue et la colle qui est sniffée à longueur de journée dans les compartiments désertés.. Des questions sont posées mais la solution est loin d'être trouvée malgré le dévouement d'associations humanitaires qui travaillent sur le bitume et la bonne conscience universelle. Ces gamins sont à la dérive, certes; il reste que les comparer à la poussière est un tantinet péjoratif. Le film garde ses qualités malgré une longueur qui ne l'avantage pas.
  • Le DVD de démonstration de la Vie en Vo, Ploermeur près de Lorient.
    Guillaume Momont met ses talents et son matériel à disposition pour toutes copies de films et réalisations de DVD et de cassettes DV. Le CCAM a eu recours à ses services et son président a pu faire sa connaissance au mois de Juin. La réalisation d'un  DVD à partir des films club 16mm de 1959 à 1984 a été une expérience bénéfique. Les membres du CCAM et les membres des autres clubs pourront ainsi avoir copie de "Mantes-la-Jolie en 1959", documentaire de près de 50 ans. Les 3 autres films sont des scénarii-club :"Sacré Charlemagne" datant de 1973, "Félix" datant de 1980 et médaille d'Or à la Coupe de L'Amitié, enfin "Maclou" de 1982.

  • Colégram, vidéo de 13' de Dominique Desbureaux, Lille Métropole Ciné Vidéo.
    L'auteur, écologiste dans l'âme et dans ses réalisations et qui se met en scène comme Hitchcock, nous donne les recettes pour attirer les acteurs ailés dans son jardin: gîte, nichoir à hauteur de tête, piscine, mangeoire, boules de graisse.
    Et ceux-ci sont au rendez-vous, du moins chez lui.
    Les mésanges charbonnières à la cravate noire et au cri de crécelle investissent le nichoir dont une des parois a été remplacée par un vitre: elles arrivent, ventriloques, à manifester leur arrivée, même le bec plein. Et on assiste ainsi au repas des petits comme si on y était. Pendant les 3 semaines de ce maternage,elles rapportent pas moins  de 10000 vers, chenilles et insectes. Qui les a comptés ?
    Le pivert (ou pic-vert) investit aussi les troncs d'arbres des jardins en quête de fourmis qu'il va chercher avec sa langue de 10 cm. Le mâle a la moustache rouge et la femelle noire, Il apporte 200g quotidiens à ses petits.
    Le pic épeiche est lui noir et blanc avec un croupion rouge.
    Inutile de dire que dans mon jardin, il y a les fourmis mais pas les pics: ce sont les merles qui picorent dans les fourmilières en sautillant pour leur échapper  quiand elles montent sur les pattes.
    Le premier envol a lieu vers le 21ème jour; les mésanges savent d'emblée voler et se lancer dans l'inconnu, les petits pics plus prudents sont extraits par la ruse des parents qui leur tendent la nourriture de plus en plus à l'extérieur.
    Et le nourissage continue dans le jardin.
    Techniquement, l'image est parfaite, de nombreux gros plans, une musique qui n'est pas un simple accompagnement. Et un commentaire sobre, travaillé sans être didactique, humoristique et bien dit par la voix d'Agnès Delbarre.Seule la voix du chat dénote un peu. Sa présence apporte t'elle quelquechose ?
    Au total, un excellent film qui mérite une ample diffusion.

  • Vers Compostelle , suite n°1:  de Figeac à Lectoure, vidéo de 57 minutes de Maurice Boury tournée en Septembre 2005. Ca grimpe dès le départ et il reste 1271 km à parcourir à pied. Jacques au nom prédestiné s'est joint au groupe avec son appareil photo, à porter lui aussi. Edith et Christian viennent de Lorient, une coquille trouvée à Ethel arrimée au sac à dos qui ira jusqu'à Compostelle si Dieu le veut. Les rencontres se succèdent: Jean Le François, Bernard ainsi que les étapes tout au long du GR 65: Faycelles, village de Béduer, Yves au camping Pech-Ivert, Yves et Thérèse à Cajarc, Miguel et son bâton, Guy, le diacre de Beauvais qui a emmené son écusson, Raymond, puis Chantal qui vient de La Réunion. On passe le Lot au pont de Gaillac, avant les Gloriettes, le lavoir de Varères, le mas de Cérès. Elie, 94 ans et sa femme Louise, 84 ans échangent quelques phrases avec les pélerins qui passent à leur porte. Cahors et son pont Valentré, sa cathédrale Saint-Etienne. Un groupe d'Allemands de Wiesbaden cheminent avec leur prêtre. Labastide Marnhac, la chapelle Saint-Jean. A Montcuq, Monique et Hervé sont hospitaliers au Souleillou: car ils ont fait l'intégralité du chemin, Diane qui marche en solitaire. Moissac est un temps fort, non pas à cause de sa fête des fruits, mais de par son architecture, sa sculpture et son cloître roman, patrimoine de l'Unesco; dans la cathédrale à 18 h, les soeurs chantent les vêpres avec ceux qui passent. La Garonne est franchie, le village de Autvillar le bien nommé atteint. Rencontre de Guy le belge, de15 médecins nutritionnistes qui vont d'étape en étape en chantant. La cathédrale Saint-Gervais de Lectoure est le point final pour cette année, dans un remerciement et l'espérance d'une continuation de ce chemin de lumière.
    J'insiste sur la qualité du film aux  images fort stables, de la musique d'accompagnement, sur la prouesse de la réalisation qui implique un chargement supplémentaire avec le camescope et des arrêts prises de vues innombrables: paysages, fruits,fleurs, animaux petits et gros sans compter les interviews dans des dialogues qui savent oublier la caméra. Comme la marche, ce film est une prouesse.
    Il peut être vu en version courte sur ce lien:
    http://cjmker.free.fr/realites/sur-le-chemin-2_avec-controle.htm

  • Vers Compostelle, suite n°2 de Lectoure à Saint-Jean Pied de Port.
    Un an après, en Septembre 2006, une marche de 280 km en 16 étapes. D'emblée une chaleur de 33 puis 38°; le sac à dos est bien lourd pour arriver à La Romieu et son cloître du 14e. Angéline a beau raconter sa légende des chats, le lendemain, il fera 40° à l'aube. Halte dans une chapelle romane où l'on tire la cloche pour signaler son passage. Au 3e jour, c'est Condom à la cathédrale d'une belle lumière intérieure. Larresingle est le plus petit village fortifié de France. Au pont d'Artigue, on est à 1000 km du but. A Montréal du Gers, une chorale répète le chant de John Littleton:"Seigneur, nous arrivons des 4 points de l'horizon dans ta maison...". Plus loin, on rencontre Louis et ses 35 km par jour, Xavier qui tire sa charette en réfléchissant au sens de la vie. Toujours la chaleur: une préparation au chemin espagnol ? La cathédrale Saint-Lupaire et sa nef de 50m. Rencontre avec Jaqui qui personnalise les crédentiales, Selma qui reprend goût à la vie. Au 6e jour, c'est le brouillard avant la traversée de la forêt d'Aire-sur-Adour. Rencontre avec des Québéquois, Guy et Marie-Ange, avec Lysane et son étoile. Retour de la chaleur dans les Landes. Jean-Michel voit arriver toutes les nationalités, toutes les religions et fait mettre à certains pour connaître leurs motivations un billet de 3 mots dans un pot qu'il analysera plus tard. Au 8e jour, c''est le Béarn: rencontre avec Kalou qui a perdu toute sa famille mais a trouvé la paix à Finistère: il revient à pied avant d'envisager comme d'autres, de nouveaux pélérinages jusqu'à Jérusalem.. Ceux qui auront accompli 3 pélérinages et parcouru plus de 5000 km à pied seront désignés les "gardiens du chemin". Arsacq accueille ce soir là 62 marcheurs. Au 9e jour, c'est le brouillard pour passer l'arche du pélerin. Le lendemain ,c'est la pluie. 2 jours plus tard, c'est la tempête et 14° vers Navarrenx. Au 14e jour, la chapellle d'Olhaïby, son gardien  et son retable. Après les nuages de fourmis volantes, c'est Saint-Palais. Philippe marche avec son défibrillateur en tirant sa charrette. Les croix et crucifix se succèdent, puis la stèle de Gibraltar qui marque la réunion des 3 chemins français. Le silence, les vautours, les montagnes aux environs d'Ostabat. Du chant basque à la veillée. Et le 16e jour, au delà de Saint-Jean-le-Vieux, apparaît Saint-Jean-Pied-de-Port, l'étape qui précède Roncevaux, son monastère perché en haut du col. C'est le retour à la vie ordinaire pour les 23710 pélerins de 2005, chiffre multiplié par 3 en 6 ans. C'est le terme pour cette année d'une recherche de l'essentiel, d'une contemplation et d'une découverte au hasard des réflexions et des rencontres. C'est un grand moment de cinéma tout au long des 58 minutes d'une oeuvre chaude toute empreinte de spiritualité et d'un maintien constant de l'intérêt..
    Ce film peut être vu en version courte sur ce lien:
    http://cjmker.free.fr/realites/sur-le-chemin-3_avec-controle.htm 


(Suite... | 669 commentaires | Score: 0)

Mardi 3 Avril 2007
Compte-rendu de la séance précédente Posted by BernardBernard on 14 avril 2007 à 16:44:25 CEST
(2281 reads)


Nous avons vu ce soir-là:
  • Grand Prix de Slovaquie de Bernard Francke, film qui a obtenu un 2e Prix au Régional de Maisons-Laffitte, le prix de la meilleure bande sonore et une sélection au National. C’est original et sa projection survient le jour du record de vitesse sur rail du TGV Est. Ces 5 locomotives d’un autre temps n’en sont que plus attendrissantes dans leurs démarrages enfumés ! Beaucoup de gros plans. Il reste que les diverses épreuves n’apparaissent pas explicites malgré les 3 caméras, malgré les manches successives, d’autant que l’auteur n’a pu monter sur une des machines et n’a pas ajouté de commentaires. Il doit être félicité d’avoir saisi l’occasion et de nous en avoir fait ainsi part.
  • Pêcheur de Saint-Jacques de Bernard Francke. Ce film nous emmène avec un pêcheur de Boulogne, une sortie juste avant la tempête annoncée. Un risque calculé, des pêcheurs qui doivent vivre, un patron qui est responsable et qui ausculte la météo, un cinéaste bien présent mais qui se fait oublier .Et nous vivons les chalutages des coquilles de nuit comme de jour. Un beau documentaire que je regrette n’avoir pas vu davantage circuler. Sa bande son a empêché une sélection au Francilien 1998 : les conditions de tournage auraient dû permettre de n’en pas tenir compte et nous n’en avons aucunement tenu compte à Mantes. Les images ont suffi à notre bonheur. Bravo à l’auteur qui y a souffert.





(Suite... | 305 commentaires | Score: 0)

 
Modules
· Home
· AvantGo
· Downloads
· FAQ
· Feedback
· Journal
· Private Messages
· Recommend Us
· Search
· Statistics
· Stories Archive
· Submit News
· Surveys
· Top 10
· Topics
· Web Links
· Your Account

Who's Online
Il y a pour le moment 3 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Languages
Selectionnez la langue de l'interface:


Survey
What do you think about this site?

Ummmm, not bad
Cool
Terrific
The best one!
what the hell is this?



Résultats
Sondages

Votes: 2
Commentaires: 906

Login
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...

Old Articles
Mercredi, 24 janvier
· Mardis 16 Janvier, 6 Février et 6 Mars 2007
Mercredi, 03 janvier
· Mardi 19 Décembre 2006
Lundi, 11 décembre
· Mardi 5 Décembre 2006
Jeudi, 21 septembre
· Mardis 19 Septembre, 3 et 17 Octobre, 7 et 21 Novembre 2006
Mercredi, 05 juillet
· Mardi 4 Juillet 2006
Jeudi, 22 juin
· Mardi 20 Juin 2006
Lundi, 08 mai
· Soirées des 7 Février, 7 Mars, 4 Avril et 18 Avril 2006
Vendredi, 09 décembre
· Soirées des 6, 21 Décembre 2005 et 3 Janvier 2006
Vendredi, 04 novembre
· Mardi 18 Octobre 2005
Mardi, 11 octobre
· Mardi 4 Octobre 2005
Dimanche, 25 septembre
· Mardi 20 Septembre 2005
Mardi, 19 juillet
· Mardi 5 Juillet 2005
Mardi, 14 juin
· Mardi 7 Juin 2005
Vendredi, 06 mai
· Mardis 3 et 17 Mai 2005
Mardi, 26 avril
· Mardi 19 Avril 2005
· Mardi 15 Mars 2005
Jeudi, 03 mars
· Mardi 1er Mars 2005
Jeudi, 17 février
· Mardi 15 Février 2005
Dimanche, 06 février
· Mardi 1er Février 2005
Jeudi, 20 janvier
· Mardi 18 Janvier 2005
Lundi, 10 janvier
· Mardi 4 Janvier 2005
Dimanche, 26 décembre
· Mardi 21 Décembre 2004
Mercredi, 08 décembre
· Mardi 7 Décembre 2004
Lundi, 29 novembre
· Mardi 16 Novembre 2004
Lundi, 08 novembre
· Mardi 2 Novembre 2004
Jeudi, 28 octobre
· Mardi 19 Octobre 2004
Dimanche, 10 octobre
· Mardi 5 Octobre 2004
Mardi, 28 septembre
· Mardi 21 Septembre 2004
Mercredi, 07 juillet
· Mardi 29 Juin 2004
Vendredi, 04 juin
· Mardi 1er Juin 2004

Archives

Information

Powered by PHP-Nuke

Valid HTML 4.01!

Valid CSS!


All logos and trademarks in this site are property of their respective owner. The comments are property of their posters, all the rest © 2005 by me.
You can syndicate our news using the file backend.php or ultramode.txt
PHP-Nuke Copyright © 2005 by Francisco Burzi. This is free software, and you may redistribute it under the GPL. PHP-Nuke comes with absolutely no warranty, for details, see the license.
_PAGEGENERATION 0.71 _SECONDS