Mardi 4 Juillet 2006
Date: 05 juillet 2006 à 18:26:48 CEST
Sujet: Compte-rendu de la séance précédente


Nous avons vu le 4 Juillet :
  • La Mare aux Drames de Daniel Auclair, 6e Prix au Clap d’or.
    Un conte poétique sur le spectacle de la faune et de la flore.
    Une vie de la mare arrangée pour servir le propos adapté et chaleureux.
    Un texte en vers parfaitement adapté à l'action.
    Plusieurs camescopes, un pied à la tête pivotante commandé à distance par un cable de 50 mètres.
    Des gros plans stables et photogéniques.
    Bref un film remarquable que chacun aimerait avoir réalisé.
  • René, le maître du Temps de Joël Sentenac, 7e Prix au Clap d’or.
    Un collectionneur haut en couleur et volubile questionné par un visiteur de façon amicale et naturelle, ce qui met en scène le personnage. Il est filmé dans la nuit du passage à l'heure d'été; d'où les heures passées à mettre toutes les pendules à l'heure. Un reportage original et excellent.
  • Les Equipages ADAM’S vidéo de 30’ de Jean-Marie Desry & Bertin Sterckman,
    Prix Spécial du Jury à Bourges 2006.
    Dans le Haut-Doubs avec un musher et ses chiens de traineau, un groupe d'adolescents plus ou moins délinquants, le réapprentissage des valeurs communautaires où la vie retrouve un sens au fil des saisons. Une certaine longueur mais l'éducateur a tant à dire bien qu'on ne suive pas toujours son fil conducteur. Un film social bien dans notre époque.
  • Noir et Blanc, vidéo de 12’de Christophe Déat,
    Prix de la Photographie à Bourges 2006.
    Un superbe sujet dans une communauté monastique silencieuse, vétue de noir et blanc: aucune voix off, un subtil coulé des images, au fil des heures du jour et de la nuit et des saisons qui passent. Un grand moment de cinéma.
  • Vies fragiles et Couleurs secrètes d’une Tourbière, vidéo de 7’ de Francis Hengy. Prix de l’Ecriture Cinématographique à Bourges 2006.
    Une photo de qualité soutenue par un commentaire en duo ininterrompu: tout est donc dit sur la tourbière, même si la fin qui nous annonce des cerfs nous laisse sur notre faim lors du fondu au noir terminal.

    Avant de se quitter sur un Crémant d'Alsace bien frais accompagné de quelques patisseries.








Cet article provient de CCA Mantes
http://ccamantes.free.fr/

L'URL de cet article est:
http://ccamantes.free.fr//modules.php?name=News&file=article&sid=77